mardi 19 décembre 2017

L'impossible définition du mal



L’impossible définition du mal de Maud Tabachnik aux éditions de Borée



Alors qu’il convoie une cargaison de jeunes femmes destinées à alimenter les réseaux de prostitution en Europe de l’Ouest, le camion de Youri est arrêté à un poste de contrôle. Comprenant qu’il ne passera pas avant le lendemain matin, il se résout à aller passer la nuit dans une auberge qu’il a déjà fréquentée. Au réveil, l’une de ses « protégées » manque à l’appel. Elle sera découverte affreusement mutilée.

Le commissaire Viktor Braumstein vient tout juste de prendre ses fonctions au Commissariat N°1 de Rostov sur le Don. Ancien commissaire principal à la Direction des recherches criminelles à Moscou, il a été dégradé car il mettait trop de zèle à faire le ménage dans un bureau corrompu. Braumstein ne s’attendait sûrement pas à hériter d’une telle affaire en prenant ses fonctions. Le corps de la jeune Hélène Koskas porte la signature d’un tueur en série cannibale recherché depuis plus de dix ans.

Très vite, l’enquête s’oriente vers la personnalité d’Andrei Tchikatilo, ancien professeur de lettres, devenu ingénieur ferroviaire chargé de l’inspection des réseaux. C’est un notable disposant d’un beau carnet d’adresses.

Alternant les chapitres où elle se met dans la tête de Tchikatilo, et ceux où elle décrit l’enquête au travers des réflexions du commissaire Braumstein, Maud Tabachnik nous plonge à la fois dans l’âme même du Mal et dans l’atmosphère de cette Russie qui a du mal à tourner le dos à son passé communiste, un pays gangrené par la corruption. L’impossible définition du mal est un roman noir, glauque par moments, mais jamais Maud Tabachnik ne tombe dans la surenchère gore. Un roman tiré de faits réels que j’ai dévoré, sans mauvais jeu de mots. Cette histoire m’a captivé de bout en bout, tant sur le plan de l’enquête criminelle que sur les aspects géopolitiques de la région. Le travail de recherche de Maud Tabachnik donne de l’épaisseur au roman sans jamais en ralentir le rythme. Que vous soyez ou non amateurs de thrillers, je vous le recommande vivement.



Maud Tabachnik est l'auteure de nombreux romans à succès dont :
Le festin de l'araignée aux éditions Viviane Hamy
Mauvais frère aux éditions Albin Michel
Ciel de cendres aux éditions Albin Michel
Danser avec le diable aux Editions Flammarion
L'impossible définition du mal a été publié en 2017.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire