mercredi 10 juin 2015

Aime-moi comme tu es



Aime-moi comme tu es de Cathy Galliègue aux éditions Kawa




   Emmanuelle vient de tout perdre. Prisonnière d'un mariage qui ne lui apporte plus grand chose, elle cède aux avances d'un de ses clients qui ne l'attire même pas. L'incartade est découverte par le mari qui la met dehors. Elle s'installe chez son amant mais après quelques semaines elle décide de fuir cet homme qui la dégoûte. Par l'intermédiaire d'un site de rencontres, elle fait la connaissance d'un gendarme corse qui lui présente son ami Tom. C'est le coup de foudre pour elle.


   "Et voilà. J'ai ouvert la porte et je suis tombée nez à nez avec un cheval de course, un pur sang, un être solaire aux grands yeux jaune-vert. Son casque de moto à la main, il a fait une sorte de pirouette sur mon paillasson, m'a offert un vrai sourire gentil.
     Je l'ai vite fait entrer pour pas qu'on me le pique !
     Mon homme idéal absolument imprévu. 


  Ils ne vont plus se quitter, il s'installe chez elle, ils filent le parfait amour. Les choses commencent à se gâter quand par manque d'argent, Emmanuelle doit se séparer de son appartement et aller vivre avec Tom à la caserne. Les signes d'amour de la part de Tom se font de plus en plus rares, il désire son Emma, mais ne sait pas, ne veut pas lui montrer qu'il l'aime. Emmanuelle quant à elle ne veut pas brusquer les choses. A toutes ses difficultés somme toute banales, vient s'ajouter le métier de Tom. Gendarme au GIGN, il doit régulièrement partir en opérations extérieures dans des pays guère rassurants (Irak, Afghanistan, Libye). Emmanuelle en plus de l'incertitude concernant les sentiments de Tom va devoir faire face au manque.


  Avec Aime moi comme tu es, Cathy Galliègue nous décrit la rencontre, la construction, la vie d'un couple. Un couple qui vit les mêmes bonheurs et les mêmes difficultés que les autres mais ou tout est rendu plus difficile du fait de l'éloignement régulier de Tom. Elle nous décrit ces scènes de vie de couple avec une sincérité qui nous happe. On s'attache à ce couple, on vit les difficultés avec lui, les joies aussi. On suit l'évolution de ces deux êtres si différents qui se sont trouvés. Emmanuelle, la femme blessée, Tom l'homme qui ne montre pas ses sentiments. Deux êtres qui vont s'apprivoiser, se soigner l'un l'autre.


 "Te souviens tu de ces tous premiers soirs, ceux des gestes élégants, des regards profonds, de ta délicatesse, te souviens tu comme nous nous étions promis de ne pas être les pansements de nos blessures passées ?
  Mon pauvre amour, au moment même où nous nous faisions cette promesse, tu était déjà collé sur mon échancrure béante. Tu colmatais, tu protégeais, tu soulageais, j'en oubliais la plaie, je me laissais cicatriser doucement, en confiance entre tes mains expertes.
  Tu ne t'en apercevais pas, mais tous ces bienfaits dégoulinaient de mon corps au tien, se répandaient sur tes blessures, je les voyais se refermer, chaque jour moins douloureuses que le précédent, tu lâchais du lest, je distillais des petites doses de bonheur sur tes écorchures, je soufflais sur le mal. Nous nous sommes délicieusement réparés."

  Le thème de la vie de couple est un thème délicat à traiter surtout quand il est observé comme ici de l'intérieur. On a vite fait de tomber dans les excès, dans la surenchère, dans le voyeurisme. Dans ce roman tout ce qui est décrit, l'est avec précision, crudité parfois, mais avec pudeur. C'est l'amour qui ressort. On ne tombe jamais non plus dans la mièvrerie. La plume pleine de souffle, de sincérité, d'humour, de poésie, de crudité de Cathy Galliègue, rend ce roman impossible à lâcher une fois commencé. Aime-moi comme tu es est un roman addictif, on ne veut pas le refermer, on veut continuer à vivre avec Emmanuelle et Tom. Une très belle réussite. Une plume très prometteuse que je vais suivre de très près.

  Avec le livre, en code flash, la chanson du livre spécialement écrite et composée et interprétée par Patricia Lenoir,  pour ce roman nous est offerte. Une illustration parfaite du roman. Cette chanson Cathy Galliègue m'a autorisé à vous la proposer ici.

   Un deuxième avis valant mieux qu'un voici celui de Sophie du blog Amis lecteurs vous trouverez sa chronique ici http://amis-lecteurs.blog4ever.com/galliegue-cathy-aime-moi-comme-tu-es

2 commentaires:

  1. Wahou, c'est un magnifique avis très touchant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout le livre qui l'est, Julia! Merci pour le retour!

      Supprimer