jeudi 14 mai 2015

Chroniques de la débrouille




Chroniques de la débrouille de Titiou Lecoq aux éditions Le Livre de poche





 Autant le dire tout de suite, si je n'avais pas reçu ce livre dans le cadre du Prix des lecteurs Livre de poche, je ne l'aurais pas acheté. Mais l'avantage de ce genre d'expériences est que cela permet de sortir des sentiers battus, d'explorer de nouveaux genres, de découvrir l'univers de nouveaux auteurs.



   Titiou est un femme de trente ans qui vient de subir une rupture amoureuse,  qui galère dans sa vie professionnelle, d'ailleurs elle hait le travail. Elle navigue entre un poste de pionne et des piges dans des journaux. Elle passe son temps à déménager, et quand elle emménage c'est avec un nouvel homme. Elle nous parle de ses expériences, de ses questionnements, des ses doutes, de sa difficulté à vivre en société. Elle n'est bien que chez elle, sur internet ou avec ses amis.

   "Une rupture amoureuse, ça s'apparente à une maladie auto-immune. Vous vous retrouvez à lutter contre un élément qui était naturellement constitutif de votre vie - le couple."


   "Je ne savais même pas ce que je voulais faire dans la vie. J'avais une espèce de théorie comme quoi il fallait que j'ai lu tous les livres du monde avant de me décider. (Ce qui sous-entend que je pensais aussi que je vivrais éternellement.) (C'est sympa, un jeune, mais qu'est-ce que c'est con.)



  Tout ceci pour vous dire que ce livre n'avait pas de grandes chances de me tenter. Et pourtant, le livre m' a plutôt plu. D'abord par le fait qu'il soit composé de courts textes librement inspirés du blog de l'auteur, qui rendent la lecture très fluide, très digeste. Le ton du livre y est pour beaucoup aussi. L'auteur sous couvert d'un blog autobiographique nous décrit la vie d'une femme de trente ans aujourd'hui. Elle le fait avec sincérité, intelligence, crudité, mais surtout avec beaucoup d'humour et d'autodérision. j'ai beaucoup ri à la lecture de ce livre. Ce livre axé sur le quotidien d'une femme de trente ans nous décrit le monde actuel. Un monde basé sur la précarité, sur l'immédiateté, sur la quête de sens dans une période où tout va si vite. Un texte intéressant, drôle, agréable à lire mais qui ne restera pas gravé dans ma mémoire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire